Philippe Noiret

Publié le par Faidit

Philippe Noiret est mort et ça me fait tout drôle, je ne dis pas « nous a quittés »,  car je ne me range pas aux côtés des compassés qui exaspéraient Pierre Desproges.
Naïvement, je ne peux m’imaginer que les gens que j'aime puissent mourir.
Pourtant, malgré quelques sporadiques rediffusions de ses films les soirs où les chaînes de télévision auront atteint leur quota de séries policières américaines et fait leur plein de profits publicitaires, le souvenir de cet homme magnifique va petit à petit, mais inéluctablement se dissoudre dans les brumes de la mémoire télévisuelle.
 
 
En recherchant les hommages à Philippe Noiret sur le net, j’ai trouvé celui que lui rend Monsieur André Santini sur son blog :

« vendredi 24 novembre 2006

Philippe NOIRET

En tant que Président du Club des Parlementaires Amateurs de Havane, je tiens à rendre hommage à Philippe NOIRET au lendemain de sa disparition.

Acteur subtil, élégant, homme d’esprit, ambassadeur du charme français, Philippe NOIRET brillait aussi par sa capacité à savourer les joies de la vie. Avec la mort de cet amoureux du cigare, le Club perd un compagnon du savoir-vivre. »

 

 


Monsieur Santini, ne pensez-vous pas que c’est à force de savourer les fumées de ces fameux cigares de la Havane dont il était "amoureux" que le cancer a fini par l'emporter ?

Publié dans Coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franck 17/02/2007 23:50

S'il est mort du cigare, alors... Rien à dire d'autre que respect d'avoir tenu si longtemps ! Grand monsieur et petit vice peuvent faire un bon enterrement...

Le Garde-mots 19/12/2006 14:29

Discret hommage

Faidit 09/12/2006 21:40

J'ai beaucoup de peine, Vincent, mais j'ai tiré la même conclusion que toi

vincent 09/12/2006 10:26

bonjour Faidit  
Je ne sais pas si on peut faire qq chose pour elle, mais je ne crois pas. Car ce n'est pas le crabe qui la ronge, mais un traitement qui lui détruit le squelette depuis un mauvais diagnostic.  Elle ne veut surtout pas finir dans un fauteuil et encore moins allongée.
Je me sens un peu coupable car elle ne répond plus depuis que je lui ai dit qu'elle devait de battre, pour elle et aussi, pour sa famille,  pour nous. voire m^me informer les médiats de ce genre d'erreur fatale.
J'ai peur qu'elle n'ai tenté d'en finir. D'autant qu'un blogueur lui disait à mots couverts qu'elle ne devait pas lutter.  Bon, c'est vrai que finir allongée, c'est pas une vie, mais quand même......
une femme aussi sensationnelle, le contraire de l'égoïste qu'elle va manquer à beaucoup de gens. Elle a eu une vie passionnante .
Et on ne saura jamais ce qu'elle est devenue.
bon week-end quand même 

Faidit 08/12/2006 20:35

Bonsoir, Vincent,Depuis son dernier billet vendredi dernier, je suis moi-même très inquiet pour Khate, nous nous sentons tous complètement désemparés, impuissants. A travers ses sous-entendus, j'ai réalisé depuis quelque mois qu'elle est très malade.S'il suffisait de ne plus parler de cette saloperie de crabe pour qu'il  cesse d'exister ... Khate, nous t'aimons. Pense à la lumière de Montségur.